logo-Secret

Secret autorise le partage de secrets anonymes auprès de ses amis

12 mars 2014

Bookmark and Share

La nouvelle application de partage d’informations confidentielles, Secret, s’adresse auprès du cercle d’amis de l’utilisateur et semble être chaleureusement accueillit par les investisseurs et les early adopters.

Après les plateformes sociales qui cherchent à collecter un maximum d’informations sur la personne et dont les interactions sont fondées sur l’identité des individus, ce sont maintenant des applications qui respectent l’anonymat qui font parler d’elles. Ce nouveau modèle d’engagement social basé la protection de l’intimité des internautes émerge et intéresse certains acteurs tels que PostSecret, Whisper, Secret, Confide ou Rumr. Ces réseaux sociaux, dont certains ont été inspirés par la protection des données des utilisateurs contre les moyens détournés de la NSA, donnent la possibilité de partager des messages confidentiels à des inconnus, des amis ou diverses connaissances. A l’occasion du SXSW 2014, l’application Secret a, quant à elle, attiré l’attention en annonçant son évaluation à 50 millions de dollars et son financement à hauteur de 10 millions de dollars par Google Ventures et KPCB. D’après les cofondateurs David Byttow et Chrys Bader, l’application a été conçue afin de répondre aux souhaits de « ceux qui veulent être eux-mêmes et partager leurs pensées ou leurs sentiments avec leurs amis sans être jugés ».

Partager des informations confidentielles auprès de son cercle d’amis

L’application Secret permet aux individus de partager leurs sentiments et secrets de façon anonyme, auprès de leur réseau d’amis. Les messages postés sont en général de une phrase ou deux. Libérés des conséquences que peuvent avoir des publications sous une identité réelle, les individus partagent généralement des messages brutalement honnêtes. Ils peuvent être personnalisés en étant apposés sur une image ou un fond coloré. Des commentaires peuvent être ajoutés aux messages des autres utilisateurs, avec un nouvel et unique avatar pour chaque conversation. Seules les personnes dans les deux degrés de séparation peuvent commenter les messages. Lorsqu’un ami aime un post, celui-ci est répandu auprès de son cercle d’amis, donnant ainsi la possibilité de partager dans le monde entier, les publications les plus populaires. Afin de conserver l’anonymat en s’adressant au cercle d’amis de la personne, l’application sélectionne seulement les amis qui sont également sur la plateforme sans révéler leur identité évidemment. Les messages peuvent également être partagés via email, Twitter, SMS ou Facebook. Les publications peuvent être localisées et regroupées sur des tableaux thématiques (tel que l’événement SXSW par exemple).

Une confidentialité vulnérable

Bien que partagées de façons anonymes, les récentes modifications de l’application collectent certaines informations (réseau de contacts, localisation etc.) qui permettent de favoriser les conversations et les groupes d’intérêts, mais qui pourraient également créer des opportunités commerciales. Ainsi, ces acteurs cherchant à partager des informations confidentielles doivent constamment remettre en cause leur système de protection des données personnelles pour faire face aux conflits d’intérêts, entre les individus qui cherchent à protéger leur intimité et les entreprises et gouvernements qui aimeraient en prendre possession. Il n’est cependant pas possible de connaître la véracité des informations partagées, pouvant ainsi créer des rumeurs malfaisantes, amplifiés par le partage de ces informations sur différentes plateformes. Ainsi en février dernier, une rumeur sur la mise en vente de Evernote a forcé le CEO de l’entreprise à faire un rapport niant les faits. Secret a donc installé un système de contrôle pour ne pas re-poster les commentaires et publications pouvant nuire à autrui. Enfin, du fait que le service fonctionne avec un réseau de personnes que l’utilisateur connaît, cela attise les conversations attirées par la curiosité de démasquer l’identité des publications. Ces différentes applications de partage de secrets et de photos telles que Snapchat qui connaît une croissance fulgurante, semblent populaires pour l’instant, mais sans oublier que ces informations sont vulnérables aux actes de piratage et de chantage.

Mots-clés : ,

Leave a Comment