micro

Autour du livre « A nous d’écrire l’avenir »

23 novembre 2013

Bookmark and Share

Autour du livre « A nous d’écrire l’avenir » 3

23.11.2013 – 18:10 Ajouter à ma liste de lecture
Au sommaire de cette émission :

– plongé dans son ordinateur, « La com’ des grandes entreprises s’est-elle adaptée aux réseaux ? »

– le son « google google », dans le film indien Thuppaki.

Après une sortie retentissante aux Etats-Unis en mai dernier, le livre d’Eric Schmidt et de Jared Cohen vient de paraître en français. A son titre originel The New Digital Era a été substitué un A nous d’écrire l’avenir, qui gomme la dimension immédiatement technologique du propos mais n’en trahit pas l’essence : il s’agit bien de penser l’avenir que nous prépare la révolution numérique que nous sommes en train de vivre. L’ambition des auteurs est gigantesque, tous les champs sont couverts : de l’identité au terrorisme, en passant par la maison, l’éducation et l’enseignement, le travail et les loisirs, la politique et la géopolitique. Beaucoup de livres tiennent ce discours de la révolution numérique tout-terrain, alors pourquoi une émission entière consacrée à celui-là. Il y a plusieurs raisons :

– les auteurs. Eric Schmidt et Jared Cohen ne sont pas n’importe qui. Eric Schmidt est le directeur du conseil d’administration de Google, après en avoir été le PDG, Jared Cohen dirige aujourd’hui Google Ideas (sorte de think tank de Google) mais il a été celui qui s’occupait de la politique numérique du Departement of State, le Ministère des affaires étrangères américain, sous Condolezza Rice puis sous Hillary Clinton. Ces gens ne sont pas simplement des commentateurs ou des analystes du monde numérique, ils en sont des acteurs majeurs et puissants, autant savoir ce qu’ils pensent;

– la réception du livre. Il a été très lu et très commenté aux Etats-Unis;

– le livre lui-même. Il est intéressant, parce qu’il est troublant. Tantôt profond, tantôt d’une naïveté confondante. Tantôt radical, tantôt défenseur de l’ordre établi. Tantôt enthousiasmant, tantôt angoissant. Mais ce qui est dit n’est jamais bête, jamais retors. Ce qui est intéressant dans ce livre c’est moins, à mon avis, une analyse point à point (encore qu’il faille s’y coller un peu), qu’une atmosphère générale, l’idéologie qui s’en dégage et qui nous renseigne beaucoup sur la manière dont réfléchissent les gens qui pensent les technologies de demain, c’est-à-dire les outils que nous aurons dans nos mains, dans nos poches, sur nos tables de nuit et nos bureaux.

Laurence Allard

Enseignante-chercheuse à Lille 3 et à l’IRCAV de Paris 3. Co-directrice de l’ouvrage «Téléphone mobile et création » à paraître aux éditions Armand Colin en février 2014, et co-fondatrice de l’association Citoyens Capteurs.

Pierre Haski

Co-fondateur et directeur de la rédaction de Rue89.

Ariel Kyrou

Journaliste, essayiste et

Mots-clés : ,

Leave a Comment